4 CONSEILS POUR PRENDRE SOIN DE SA PEAU PENDANT LE SPORT

Pour obtenir les effets positifs d'une activité physique sur la peau et l'éclat du teint sans en subir les inconvénients, on déploie un plan de sécurité en quatre étapes.

Composer avec la sueur

La sueur permet d'éliminer les toxines par les pores grâce aux glandes sudoripares, mais elle peut générer des imperfections, comme le souligne la dermatologue Marina Alexandre. Il faut alors adapter sa routine avec un double nettoyage associant corps huileux et gel lavant, surtout si on est maquillée. «Si on enchaîne sur une journée de travail, on évite de se repoudrer sans avoir nettoyé sa peau pour ne pas obstruer les pores», précise Dre Alexandre.

Autres alliés dans l'équipe anti-acné ? Une lotion exfoliante ou une crème contenant de l'acide salicylique à l'action désincrustante. Et même si la douche semble incontournable après l'effort, multiplier les lavages peut altérer le film hydrolipidique de la peau. On privilégie les produits doux (sans vrai savon, ni trop de tensioactifs moussants, ni de parfum). «Et comme la sueur est là pour refroidir le corps, on ne se douche pas immédiatement. Car tant que ce dernier n'a pas retrouvé une température acceptable, on continue de transpirer», rappelle celle qui est aussi consultante scientifique La Roche-Posay.

Contrer les effets du chlore

Pour les adeptes de la piscine, le chlore contenu dans l'eau a tendance à dessécher la peau. La médecin insiste donc sur l'importance de ne pas uniquement la rincer, mais de bien la nettoyer à l'aide d'un savon doux. «Pour les peaux atopiques, les bains prolongés étant déconseillés, on misera sur une crème barrière qui va isoler un peu la peau de l'eau.» L'experte souligne également que le chlore contenu dans l'eau décape le microbiote naturel de la peau en perturbant l'équilibre entre bonnes et mauvaises bactéries. «Donc, on pense à inclure à sa routine des produits anti-acné qui vont restaurer la barrière cutanée», précise Dre Alexandre.

Faire barrage aux UV

Pour les sports en plein air, on n'échappe pas aux règles de protection contre les méfaits du soleil. Les meilleurs alliés selon la dermatologue ? Les vêtements anti-UV. Côté solaires, on privilégie les formats pratiques qui se réappliquent facilement. À l'image des brumes et surtout des sticks qui se glissent aisément dans une poche. «On peut aussi opter pour des produits adaptés aux sportifs, comme le soin Anthelios UVMUNE 400 de La Roche-Posay. Sa technologie Netlock empêche la migration des filtres dans la zone oculaire, et, donc, les irritations.» La médecin voit aussi comme une bonne option les soins anti-UV teintés. «Tout en unifiant, ils protègent de la lumière visible (dont la lumière bleue) qui est nocive –notamment si on est sujet aux taches – et participe au vieillissement cutané.»

» LIRE AUSSI - Êtes-vous sûrs de vous laver correctement sous la douche ?

Limiter les frottements

Enfin, derniers adversaires de la peau quand on pratique différents sports : les frottements. En prévention, là encore, l'experte recommande d'adapter sa tenue, car «ce sont les vêtements qui protègent le mieux, notamment au niveau des cuisses, quand on court ». On peut également utiliser certaines crèmes, fortes d'une double action de barrière et de réparation. Dont l'iconique crème Nok d'Akileïne ou encore le stick Bariéderm d'Uriage, à appliquer sur toutes les zones sujettes aux irritations. «Après la douche, si on a des petits échauffements, c'est le moment de faire entrer sur le terrain une crème réparatrice, comme le Baume Cicaplast B5+ La Roche-Posay, à la fois cicatrisant et apaisant.» Le meilleur moyen de pouvoir rebondir, et de planifier sa prochaine séance sans inconfort.

2024-06-23T05:13:18Z dg43tfdfdgfd