VOUS N'êTES NI EXTRAVERTI NI INTROVERTI? PEUT-êTRE êTES-VOUS AMBIVERTI

Parce que le monde est beaucoup moins binaire que ce que l'on croit, Discover Magazine revient sur ces deux types de personnalités que l'on a souvent tendance à opposer sans la moindre nuance: les introvertis et les extravertis. Ces catégories ne sont en fait que les deux extrémités d'un large spectre riche en variations, où certaines positions intermédiaires sont occupées par des individus que l'on peut qualifier d'«ambivertis».

Pour rappel, les introvertis sont des individus ayant tendance à se sentir plus à leur aise dans des environnements solitaires ou pauvres en stimuli. Ils apprécient généralement les conversations profondes plutôt que le small talk, aiment écouter plutôt que parler (en tout cas lorsqu'ils évoluent en groupe) et ont besoin de solitude afin de se ressourcer lorsqu'ils ont eu trop d'interactions sociales. Cela ne signifie pas qu'ils n'aiment pas les gens; en revanche, la socialisation leur apparaît comme plus épuisante que revigorante.

Il se passe globalement le contraire pour les extravertis, qui ne s'épanouissent jamais autant que lorsqu'ils sont très entourés. Leur énergie leur provient de la présence des autres: ils aiment engager des conversations et recherchent souvent l'interaction sociale. Plus affirmés et plus à l'aise en groupe, ils occupent très régulièrement le centre de l'attention et cela leur convient totalement. D'ailleurs la solitude a souvent tendance à les effrayer ou à leur faire perdre leur énergie.

Un monde absolument pas binaire

Si vous avez l'impression d'appartenir à ces deux catégories à la fois, ou au contraire de n'appartenir à aucune, pas d'inquiétude: vous faites très certainement partie des «ambivertis», terme qui ne figure dans aucun dictionnaire officiel mais mériterait d'y faire un jour ou l'autre son apparition. En effet, comme l'expliquait Scientific American en avril, la majorité des individus appartiennent à cette partie du spectre.

Plus adaptable, une personne «ambivertie» est davantage susceptible de basculer entre comportements introvertis et extravertis en fonction de la situation ou de leur humeur. Elles peuvent par exemple apprécier une fête animée un soir autant qu'une soirée tranquille le lendemain, ce qui leur permet de se connecter avec un large éventail de personnes et de s'épanouir dans divers environnements.

Mais puisqu'il s'agit d'un spectre, il serait là aussi réducteur de considérer que toute personne qui n'est ni totalement introvertie ni totalement extravertie appartient forcément à la catégorie des «ambivertis». C'est pourquoi Discover Magazine en évoque une quatrième, sans d'ailleurs prétendre à l'exhaustivité: il s'agit des «omnivertis», qui se trouvent eux aussi quelque part entre les deux pôles, mais de façon sans doute moins fluide.

Les «omnivertis» ont en effet tendance à osciller de manière plus radicale entre l'introversion et l'extraversion. Elles ont parfois l'impression d'avoir une double personnalité, ce qui explique qu'elles aient à la fois envie d'avoir des conversations calmes dans un cadre feutré et de danser sur la table dans le premier bar venu.

Pour en revenir à la personnalité «ambivertie», Discover Magazine offre quelques pistes qui permettent de déterminer si elle vous sied. Si vous vous sentez flexible dans les relations sociales (amour égal de la socialisation et de la solitude), si vous aimez autant parler qu'écouter, si vous parvenez facilement à gérer votre niveau d'énergie et vos émotions quel que soit l'environnement et si vous vous sentez tantôt introverti, tantôt extraverti en fonction du contexte, alors vous faites clairement partie de cette catégorie qui permet de savourer le meilleur des deux mondes.

2024-07-10T04:39:57Z dg43tfdfdgfd